Augustin, un champagne qui ne manque pas d’air !

S’informer / Augustin, un champagne qui ne manque pas d’air !

Des cuvées originales

Les quatre cuvées sont inspirées du monde des quatre éléments. C’est Emmanuelle, épouse de Marc qui a soufflé l’univers des cuvées. Elle a influencé l’esprit et l’image de la gamme Champagne AUGUSTIN. Tout est fait en cohérence pour refléter au mieux l’état d’esprit de la Maison : l’identité, les noms, les couleurs, les matières. « Ma vigne est comme une toile. En tirant le meilleur de chaque élément, en laissant faire l’alchimie, la beauté éclate. Ainsi se constituent nos cuvées. » Marc AUGUSTIN.

champagne-augustin-cuvee-cxviCuvée CCXCI – LA TERRE
Cette cuvée 291 est issue de jeunes vignes Blanc de Noirs Brut. Elle incarne la structure, l’extrait sec, la minéralité. Cuvée végétale, puissante, élégante.

Cuvée CCXIV – L’AIR
Cette cuvée 214 est comme l’air, douce, fine, volatile. Cuvée légère et vivifiante.

Cuvée CCCI – LE FEU
Cette cuvée 301 est marquée par le sceau de l’élément feu qui est chaud, rayonnant, expansif et imprévisible. Cuvée flamboyante, harmonieuse, dynamisante.

Cuvée CXVI – SANS SOUFRE
Cette cuvée 116 est sans (cent) soufre, d’où son appellation : le 16 du soufre dans le tableau périodique des éléments brille par son absence. C’est la conjugaison des 4 éléments, l’accord parfait. Cuvée vraie, pure, aux arômes pluriels. L’apothéose !

Le Domaine

Deux villages Premier Cru offrent leurs terroirs aux vignes installées sur 9 hectares. Les premières parcelles sont situées dans le village d’Avenay Val d’Or à quelques kilomètre d’Epernay. Elles sont situées au pied de la Montagne de Reims et au début de la Vallée de la Marne, les coteaux sont pour la plupart exposés au nord. Le raisin y mûrit grâce à la régulation thermique imposée par la forêt. Les secondes parcelles sont situées à Vertus, un village à une vingtaine de minutes au sud d’Avenay Val d’Or. C’est le royaume du chardonnay qui y est planté à 95% et qui donne son nom prestigieux de « Côte des Blancs ». Ce cépage apporte des arômes délicats et fins ainsi que des notes florales et d’agrumes.

L’Héritage

Le Champagne AUGUSTIN, c’est avant tout un héritage. Il est la rencontre de deux familles de vignerons, chacune d’elle sur plusieurs générations. Faisons un focus sur deux personnes importantes de la « saga AUGUSTIN ». Andrée LEFEVRE, arrière-grand-mère de Marc, au début de 20ème siècle a fait le choix à l’époque de conserver sa récolte et d’élaborer son Champagne. Fait rare à l’époque car seule les grandes Maisons faisaient leur champagne. Jean AUGUSTIN, père de Marc, a pris des décisions importantes pour la conduite éco-responsable du domaine, notamment en refusant les gadoues issues des stations d’épuration.

Un nouvel élan

augustin-vignesAujourd’hui, c’est au tour de Marc d’apporter sa pierre à l’édifice. Il a repris l’exploitation vinicole depuis 1991. Marc s’inscrit dans la poursuite de la démarche de bon sens paysan entrepris par son père. Entre 1996 et 1998, sous la pression de ses paires, il a utilisé des herbicides, mais comme il ne voyait aucune différence de qualité et de quantité, il est retourné vers ses pratiques habituelles. À partir de 2004, il a commencé à éliminer les pesticides et autres produits chimiques et en 2012, il a demandé la certification biologique. « 2012 a été une année terrible, mes vignes souffraient terriblement et je souffrais avec elles. Cependant, j’ai senti que c’était la purge, que nous avions tous les deux besoins de pouvoir tourner la page « , rappelle Marc.

L’année 2012 a été celle du changement, à l’aide de sa femme, passionnée par les pratiques de guérison comme l’homéopathie et la réflexologie, Marc a décidé de faire évoluer sa pratique viticole vers la Biodynamie contemporaine. Marc a pris conscience qu’il devait faire évoluer ces pratiques en allant vers une démarche sensible et globale. La nature est ici considérée comme une biodiversité complète et complexe où tous les règnes sont importants et pris en compte. Marc appelle cela aussi le principe de symbiose avec la nature. La Biodynamie s’apparente ici à une méthode du respect du vivant, c’est une philosophie de vie.

Il passe de la théorie à la pratique. Par exemple, pour chauffer son habitation, il utilise le bois de taille de ses vignes à l’aide d’une chaudière performante.

Mise en œuvre au quotidien

Le Champagne étant un met fin et de qualité, son élaboration demande beaucoup de soins. Tout d’abord, la vigne est chouchoutée. Des soins particuliers sont apportés pour favoriser la qualité de l’air, de l’eau et de la biodiversité. Un soin particulier est attribué à la vie des micro-organismes du sol, car le Champagne comme tous les vins expriment avant tout leur terroir.

Marc applique avec attention les méthodes de la biodynamie, il veille à l’équilibre biologique du sol et de la vigne en projetant à très petites doses des préparations issues de produits naturels. Celles-ci permettent d’apporter un traitement homéopathique à la vigne et d’équilibrer les énergies dans le vignoble. Il utilise le calendrier lunaire pour déterminer les dates favorables pour stimuler la plante et le sol.

augustin-tonneau-boisDans une démarche de progression constante, il mène d’autres expériences fructueuses comme la taille non traumatisante, le tressage de la vigne, l’utilisation des effets de la musique sur le développement des plantes… De plus, en 2015, il a planté des légumes racines, des panais, entre les rangées d’une parcelle pour rétablir l’équilibre du sol. « Ces expériences ont changé la dynamique dans le vignoble et en ont fait un endroit plus paisible et joyeux, c’est pourquoi, je voudrais développer ces expériences l’année prochaine », précise Marc.

La vinification est toute aussi importante dans cette démarche sensible, chaque étape est réalisée dans une dynamique qualitative : Cuvées non filtrées pour conserver leur nature entière, ni passage au froid, ni ensemencement malo-lactiques, le soufre est utilisé avec parcimonie… De plus, le contenant impacte le contenu, des choix qui amènent à l’utilisation de cuves émaillées, plus douces que l’inox, de 2 fûts en bois de la Montagne de Reims…

« Le Monde est un tout et chaque action entraine une réaction. Choisissons des actions positives favorisant l’harmonie »

Le Coeurviculteur

« Etre Coeurviculteur, c’est cultiver avec son cœur » !

Ecouter son cœur et écouter sa sensibilité intérieure afin de retrouver « la main verte » qui est en nous. C’est savoir écouter la Nature, la terre, les vignes, leurs besoins. C’est sortir d’une action trop mécanique. C’est aussi le fait d’associer la sensibilité du cœur à la force de pensée issue de la raison.

Marc est Coeurviculteur et il l’incarne au quotidien. Ce concept, c’est lui qui l’a inventé car il résume au mieux sa philosophie et son action au quotidien.

marc-augustinDialogue avec Marc Augustin

Vous avez grandi dans le vignoble, est-ce que la vocation vous est venue naturellement ?
Etant le dernier de la famille de quatre, mon choix était plus sportif mais comme personne ne reprenait l’exploitation, je me sentais obligé de reprendre. Puis, les choix de la vie m’ont poussé en ce sens.

Racontez nous un peu votre parcours (formation, étapes, aboutissement) ?
J’ai un parcours traditionnel : Brevet d’études professionnelles agricoles (BEPA), Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole (BPREA) et aide familiale. J’ai créé la société en 1991 avec l’aide de mes parents.

Comment vous est venu la passion de la viticulture et plus spécialement celle du champagne ?
J’y ai baigné dedans depuis tout petit. Ensuite, cette passion est devenue une conviction pour montrer une voie : la mienne.

Vous avez décidé de passer votre domaine en Bio en 2012, pourquoi le choix de cette démarche ?
Héritant d’une terre non polluée par mon père, je pense qu’une plus-value sur cette même terre pouvait être faite par le passage en bio. Mon père ne justifiait pas le label bio mais il avait fait son propre choix : le bon sens paysan.

Et ensuite, en Biodynamie, pourquoi cette volonté d’aller plus loin ?
Le millésime 2012 étant très dur (climatologie), nous avons essuyé beaucoup de déboires. Ce fut en tournant. Nous avons cherché de nouvelles méthodes et avons trouvé des clés par le biais de la biodynamie. Les réponses sensibles en lien avec la nature étaient meilleures.

Vous parlez de votre philosophie, la symbiose, qu’est-ce que cela représente pour vous ?
Je me justifie de la symbiose par l’harmonie des Règnes. L’homme se doit de travailler en harmonie avec les règnes de la nature. Il faut un véritable équilibre pour que la magie s’opère.

Vous utilisez également la technologie dans votre vignoble grâce à des appareils appelés des « protéodies ». Expliquez nous son fonctionnement et son apport ?
La méthode de « son » dans les vignes « les protéodies » n’est juste qu’une vibration de son émise afin de perturber certains virus ou bactéries. C’est vraiment curatif, la maladie reste là mais ne peut pas s’exprimer dans la plante. En attendant un autre process…

Comment définiriez-vous la biodynamie pour votre domaine, avec vos propres mots ?
La Biodynamie : C’est une philosophie de vie de tous les jours, nous sommes entourés que de choses vivantes que l’humain a oubliées de percevoir.

Racontez nous avec vos propres mots chacune des cuvées ?
Terre : cette cuvée sert pour l’ancrage, elle a vraiment des racines.
Air : cuvée très légère, aérienne…
Feu : Oh ! Oui là une forte énergie, repositionne le corps dans son axe. Équilibre.  
116 : un gros câlin !
Après chaque personne, perçoit les choses selon son corps, le jour, et son humeur…

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sachez consommer avec modération.

En savoir plus :

www.champagne-augustin.com

Facebook Champagne Augustin

Crédits photos : Marc Augustin

La bio selon biocoop